samedi 23 février 2008

Agadir

JE vous donne rendez-vous chaque samedi pour vous parlez d'une ville de mon pays le MAROC

Ce samedi je vous raconte Agadir ma ville natale. Elle me manque énormement, ça fait 1ans et 10 mois que je me suis pas rendu là bas CA ME MANQUE

Histoire de la ville
Probablement fondée par les Berbères, Agadir attire d'emblée les marins qui longent ses côtes. Baie abritée des vents, terre fertile et source d'eau douce (le "founty"), Agadir a tout pour plaire. En 1505, les Portugais y établissent un comptoir commercial et construisent un port.

En 1541, le sultan saadien Mohammed Cheick, intéressé par la position stratégique d'Agadir pour contrôler la " route de l'or ", s'empare de la ville. Au XVIIe siècle, Agadir est contrôlée par les Berbères. Le commerce portuaire se développe fortement, la ville prospère

En 1760, le sultan alaouite Sidi Mohammed ben Abdallah est jaloux de ce port qui commerce avec l'Europe. Il construit le port d'Essaouira à une centaine de kilomètres au nord pour détourner le commerce européen. C'est un coup dur pour Agadir et la ville se dépeuple peu à peu. Au début du XXe siècle, la population d'Agadir est inférieure à 1000 habitants.
La première moitié du XXe siècle voit le retour d'Agadir sur la scène économique. L'agriculture et la pêche permettent à la ville d'aménager un grand port. Des conserveries sont construites et Agadir devient le 1er port sardinier du monde. Cette activité commerciale n'a d'ailleurs jamais cessé, Agadir reste aujourd'hui le 1er port de pêche du pays.

Malheureusement, le 29 février 1960, à 23H47, la ville est ravagée par un terrible tremblement de terre qui fera 15 000 morts. La quasi totalité des habitations est détruite en quelques secondes. L'ensemble du pays est très ému et la reconstruction d'Agadir devient un défi national. Deux ans plus tard, la ville renaît de ses cendres... en respectant les normes antisismiques.
Aujourd'hui, Agadir est un pôle économique important, grâce à son port. 2ème ville touristique du Maroc après Marrakech, la ville est connue pour sa superbe station balnéaire.

La station balnéaire du Maroc
Probablement fondée par les Berbères, Agadir attire d'emblée les marins qui longent ses côtes. Baie abritée des vents, terre fertile et source d'eau douce (le "founty"), Agadir a tout pour plaire. En 1505, les Portugais y établissent un comptoir commercial et construisent un port.

En 1541, le sultan saadien Mohammed Cheick, intéressé par la position stratégique d'Agadir pour contrôler la " route de l'or ", s'empare de la ville. Au XVIIe siècle, Agadir est contrôlée par les Berbères. Le commerce portuaire se développe fortement, la ville prospère
En 1760, le sultan alaouite Sidi Mohammed ben Abdallah est jaloux de ce port qui commerce avec l'Europe. Il construit le port d'Essaouira à une centaine de kilomètres au nord pour détourner le commerce européen. C'est un coup dur pour Agadir et la ville se dépeuple peu à peu. Au début du XXe siècle, la population d'Agadir est inférieure à 1000 habitants.
La première moitié du XXe siècle voit le retour d'Agadir sur la scène économique. L'agriculture et la pêche permettent à la ville d'aménager un grand port. Des conserveries sont construites et Agadir devient le 1er port sardinier du monde. Cette activité commerciale n'a d'ailleurs jamais cessé, Agadir reste aujourd'hui le 1er port de pêche du pays.

Malheureusement, le 29 février 1960, à 23H47, la ville est ravagée par un terrible tremblement de terre qui fera 15 000 morts. La quasi totalité des habitations est détruite en quelques secondes. L'ensemble du pays est très ému et la reconstruction d'Agadir devient un défi national. Deux ans plus tard, la ville renaît de ses cendres... en respectant les normes antisismiques.

Aujourd'hui, Agadir est un pôle économique important, grâce à son port. 2ème ville touristique du Maroc après Marrakech, la ville est connue pour sa superbe station balnéaire.

Des vestiges du passé disparus
Agadir est une ville moderne située sur un site exceptionnel. Une baie magnifique étale ses 20 km de plage illuminés par un soleil présent 300 jours dans l'année.
La ville est reconnue pour la qualité de son parc hôtelier, de ses restaurants et de ses installations sportives. De nombreuses activités (jet ski, plongée, pêche, voile, tennis, golf, équitation, danse...) sont proposées. En résumé, Agadir réjouira tous les vacanciers en quête de farniente.
Néanmoins, tous les vacanciers ne se contenteront pas de la plage et du soleil. Certains aimeraient découvrir un visage du Maroc traditionnel.
Détruite en 1960 par un terrible tremblement de terre, la vieille Agadir n'existe plus. Les seuls vestiges du passé de la ville, vous les trouverez au musée ou dans les ruines de la Kasbah. On notera la présence d'un site, la nouvelle médina d'Agadir, construit comme un hommage à l'artisanat marocain et qui reprend les caractéristiques d'une médina traditionnelle. Hormis ces 2 exemples, Agadir est dépourvue de véritables monuments traditionnels. La ville moderne reste tout de même intéressante à visiter, en particulier le musée de la culture berbère.
Synonyme de vacances, Agadir est aussi l'étape idéale avant d'entreprendre des excursions dans l'arrière pays, le parc national du Souss Massa, l'Anti Atlas et le Sahara. C'est là que vous pourrez découvrir une autre facette que celle du Maroc moderne.

Des photos c'est içi http://photos.linternaute.com/paysville/185247/agadir/1/

1 commentaire:

Leila a dit…

Tu racontes tellement bien...
Je te remercie beaucoup pour ce beau partage. J'ai découvert Agadir cet été avec mon mari et vraiment c'est une superbe vilel, les gens sont trsè ouverts, chaleureux, et surtout généreux avec un très gros coeur, une ville pour laquelle je porte un Grand Amour dans mon Coeur.

Je vous conseil de la visiter car elle a quelque chose de special qui ne ressemble pas a Rabat ou Casa....

Bises